La réalité virtuelle, outil de prévention routière

La réalité virtuelle et ses univers immersifs apportent un nouveau champ expérimental pour la pédagogie et l’observation des comportements.

people-2557494_1920_2.jpg

La réalité virtuelle crée un environnement avec lequel l'utilisateur peut interagir. Elle reproduit donc artificiellement une expérience sensorielle, qui peut inclure la vue, le toucher, l'ouïe et l'odorat. Les sensations perçues associées à des situations et/ou des messages peuvent construire des expériences mémorisées et induire des changements de comportements. La réalité virtuelle constitue une modalité encore peu répandue pour diffuser un message sur la thématique de la prévention routière mais elle pourrait pourtant s’avérer un outil impactant.

Un renouveau possible en matière de pédagogie

La prévention des risques n’est pas née d’hier. Les moyens pédagogiques, les messages utilisés pour amener les impétrants à plus de modération dans leur prise de risque ont peu évolué dans leurs fondamentaux : apprentissage, démonstration, interdiction, punition. Pour certaines personnes, tout cet équipement reste vain et seule l’expérience personnelle est reconnue « jusque-là tout va bien, il ne m’est rien arrivé ».

La réalité virtuelle, en cela qu’elle peut construire, certes dans une autre réalité, un vécu situationnel et sensoriel ouvre un nouveau champ de possibilités. Les moyens techniques deviennent abordables, des solutions existent en matière de prévention des risques, notamment en entreprise.

Etablir par l’expérience l’apport de la réalité virtuelle

L’objectif de ce projet est de mesurer l’apport de la réalité virtuelle et de vérifier si cet outil permet vraiment d’influencer les comportements au volant, de mieux faire prendre conscience aux conducteurs des risques, de mieux les sensibiliser et d’obtenir un taux de mémorisation des messages supérieurs aux supports plus traditionnels (parmi les indicateurs qui seront étudiés, la nature et l'intensité des émotions suscitées chez les sujets seront analysées).

Le protocole expérimental prévoit le recrutement d’une centaine de personnes, réparties en quatre groupes soumis à des messages de prévention utilisant des techniques de réalité virtuelle et un groupe témoin. Une sélection d’un minimum de 5 risques routiers majeurs (stress, fatigue, utilisation du téléphone, conduite la nuit, angle mort, …) sera scénarisée.

Avant et après la sensibilisation, des tests seront organisés sur simulateur de conduite visant à étudier le comportement des sujets, leur prise de risque et leur attitude au volant. Des entretiens qualitatifs permettront notamment de faire expliciter par les différents sujets ce à quoi ils pensent et ce qu’ils ressentent à des moments clés de l’activité de conduite.

Ce même post-test sera renouvelé après 2 mois, puis à 6 mois pour mesurer les impacts à long terme des messages sur les comportements des usagers.


Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

Immersive Factory 11 villa Gaudelet – 75011 PARIS

Laboratoire DeVisu – Université de Valenciennes, sis Campus Mont Houy - 59313 Valenciennes Cedex 9

Play Research Lab, sis 2 rue Péclet - Parc des Rives Créatives - BP 80577 - 59308 Valenciennes Cedex

Serious Game Research Lab de l’Institut National Universitaire Champollion, sis Place de Verdun - 81012 Albi Cedex 9 

Principaux intervenants

Date de début / Durée

2018 pour une durée de 24 mois